Sur les traces de Nelson Rolihlahla Mandela

histoire nationale
Sur les traces de Nelson Rolihlahla Mandela

Né en 1918 dans la province du Cap, Nelson Rolihlahla Mandela part dès son plus jeune âge pour la capitale économique du Transvaal, Johannesburg. Retour sur la grandeur d'un homme de paix.

À la mort de son père, Nelson Mandela fut adopté par le régent Jongintaba. Celui-ci, quelques temps après, souhaite lui arranger un mariage, qu'il refuse. Il s'enfuit alors à Johannesburg, prêt à s'opposer aux coutumes traditionnelles de son peuple. En 1943, il rejoint le Congrès national africain, dirigé par Alfred Xuma qui, pour la première fois, ne lutte plus seulement contre les discriminations raciales, mais pour le pouvoir politique. Dans son combat face à l'apartheid, Mandela sème des morceaux de bravoure dans l'ensemble de la ville. De nombreux monuments lui ont alors été dédiés. Le pont éponyme qui lui est consacré est le plus grand pont à haubans d'Afrique du Sud et surplombe plus de quarante lignes ferroviaires. Au nord, la Constitution Hill abritait autrefois le célèbre activiste et, au sud, le Musée de l'Apartheid revient sur les phases de mise en place et de contestation de cette séparation discriminatoire. Cœur de la bataille, le quartier de Soweto se souvient encore des violentes émeutes en juin 1976 et préserve la maison de briques rouges d'un homme admirable, père de la nation sud-africaine moderne.